Début Demi-finales des Play-Offs

Demi finales de Play-off. Je commence à être fatiguée. Et ça ne fait que commencer!
On se retrouve devant une équipe de Zurich qui n’a jamais été aussi bonne à battre car très faible et très entamée psychologiquement.
Mais à nouveau les résultats n’ont rien à voir ce qui se passe sur la glace.
Zurich, en manque d’arguments met la pression sur les arbitres, aidés
par les déclarations du sinistre Reiber en cours du match…
En permanence un zurichois flirtant avec le cercle bleu devant Mayer, les arbitres ne l’ont pas vu?
Servette avait le match en main avant le déchaînement des arbitres.
Dommage. Mais ils étaient les meilleures sur la glace.

Publié dans sport | Laisser un commentaire

L’ aliyah ou l’immigration en Israel

C’est drôle, bizarre, incompréhensible et surtout triste.

D’un coup on se met à cibler une catégorie de la population, on se met à appeler les choses dans une langue que nous ne connaissons pas, eux souvent non plus, pour mieux faire comprendre qu’ils ne font pas partie de notre monde, que nous les situons ailleurs.

On a commencé à les appeler « les juifs de France ». Jusqu’au 7 janvier, ils étaient des français tout court.

Et certains ont commencé à insinuer si pour leur sécurité il ne serait pas mieux qu’ils rentrent. Mais… rentrer ou? Ils sont d’ici.

J’imagine la peine qui peut infliger un journaliste à la con à un citoyen à qui on demande s’il pense rentrer chez lui. D’un coup il doit sentir qu’il a perdu son pays, sa nationalité, son identité.

C’est terrible!

Quand on voit les artistes, les intellectuels, les bons journalistes que cette catégorie a donné et donne à la France, on peut affirmer que la France perdrait une partie de son identité si ces personnes partaient.

Nous sommes tous des juifs de France, nous sommes tous des français

Publié dans politique, Société | Laisser un commentaire

Elections dans le Doubs, ou le coup de grâce à l’ UMP

Le Monde titre aujourd’hui l’ UMP se déchire face au Front National.

Si ça se confirme j’avoue que ce n’est par pour me déplaire. Sauf que.

Je suis de ceux que pensent que pour avoir une gauche forte, il faut avoir une droite forte. Or, ce n’est plus le cas en France. On pouvait prévoir que l’ UMP ne sortirait pas indemne du passage de Nicolas. Il avait là la possibilité de se racheter de sa glissade de la dernière présidentielle, mais non. Comme je l’ai souvent dit, avant Sarko il y avait une droite responsable et fréquentable qui s’est laissé fondre dans cette espèce de droite nationaliste qui est le meilleur électorat de Marine Le Pen.

Je souhaite vraiment que cette droite se déchire et que de ses cendres renaisse une droite républicaine, qui existe, et que dans une situation comme l’actuelle dans le Doubs, n’hésite pas à faire barrage au Front National, comme la gauche a fait en votant Chirac.

 

Publié dans politique | Laisser un commentaire

Une si belle vengeance, article signé par Ariane Dayer,rédactrice en chef du Matin Dimanche,

« Tu poses le point final, et tu souris. Cette fois, c’est bon, tu as mis tout ce que tu avais. Rien oublié dans ce qui lui explosera au visage, détaillé une à une ces petites anecdotes qui l’entameront dans la seule chose qui lui restait, deux ou trois références aux valeurs de base. Un homme de convictions, lui? Ah, ils vont bien voir! Et tu envoies le livre à l’éditeur, impatiente qu’il paraisse. Quand la publication vient, quand elle est qualifiée de «bombe thermonucléaire», tu respires. De nouveau.

Les extraits parus du livre de Valérie Trierweiler coupent le souffle. Violents, tordus, hargneux, ses traits sont décochés comme des flèches au curare. Un hurlement de jalousie plus brûlant que le jet du dragon. Pas de demi-mesure, pas d’autoprotection, aucune concession au bon goût, à la dignité, où à je ne sais quel sens républicain. Elle ne calcule pas, elle mitraille. Et, pour la première fois, elle apparaît humaine. Donne envie de passer une soirée coups de rouge avec elle. Enfin une excessive.

Pas question de participer au chœur des choqués, à l’hymne du quant-à-soi. L’amour, quand ça finit, ça n’est pas beau, ça n’est pas digne, c’est immonde et ça fait mal. Trierweiler dépasse les bornes? Bon sang qu’elle a raison!

Voilà enfin une femme blessée qui sait blesser. Qui ne fait pas les choses en petit, en coulisse, en catimini. Qui ne se tord pas de douleur seule, roulée par terre sur le tapis, entre deux sanglots, six caisses de mouchoirs en papier et des séries TV regardées sans le son. C’est une furie et elle met un bazar cataclysmique. De ceux qu’aucune n’aurait osés. Femmes trompées de tous les pays, dressez-lui une statue: Valérie vous libère. Finis les chagrins riquiqui, sortez les fusils à pompe.

Admirable d’aller aussi loin, aussi fort. Le seul bémol à apporter tient plutôt à l’après: et maintenant, comment Valérie Trierweiler va-t-elle continuer sa vie? Une fois les bronches dégagées, survit-on mieux à un chagrin d’amour? On le souhaite pour elle. Un peu pour nous aussi. »

Fin du torchon, pardon de l’article.

_____________________________________________________________

Eh ben!!! Qu’est-ce que la vie, les hommes ont infligé à Madame Dayer pour qu’elle soit devenue un pitbull?

Imaginez vous que je suis femme, féministe, soixante-huitarde et que malgré tout je n’ai pas autant de haine pour le sexe dit fort. J’ai toujours réussi à me faire respecter des hommes car je ne me suis jamais pris pour une femme, mais pour une personne.  Maintenant on sait que la Valérie  Trierweiler n’est pas digne de respect. On ne peut pas demander du respect quand on ne respecte pas les autres. Surtout quand elle s’en prend à un homme qui ne peut pas se défendre.

Mais c’est encore plus grave pour Madame Dayer qui applaudit de deux mains! Pauvre fille blessée qui se sent vengée. J’ai quand-même peur de cette violence débitée tout au long de son article. Dans certains cas il faut se faire soigner.

On peut être rédacteur en chef quand on a aussi peu le sens de la repartie?

Publié dans faits divers, Société | Laisser un commentaire

Paris-Match ou la poubelle de notre démocratie

François Hollande devrait faire attention dans le futur de ne pas avoir affaire à des connes.

Dans notre chère république le président est un monarque, ce n’est pas un homme comme les autres.

Nicholas Sarkozy a abaissé la fonction présidentielle à son niveau, c’est-à-dire, dans le caniveau. Avant lui la figure du président était respectable et respecté; actuellement tout le monde juge le président comme si c’était son voisin de pallier et qu’il n’était pas tenu aux contraintes qui sont les siennes. On le juge comme si c’était un homme libre, ce qui n’est pas le cas.

Aujourd’hui l’effervescence se fait autour d’un torchon publié par une pétasse dont la seule gloire est d’avoir partagé le lit du président! Elle se dit journaliste, elle a une carte de presse; elle ou sa déontologie? C’est vrai qu’elle travaille à Paris Match, donc pour des cerveaux de deuxième zone. D’ailleurs il y a quelques années il n’y aurait eu aucune éditoriale digne de ce nom capable de publier les histoires privés du président.

La vengeance d’une femme humiliée qui veut faire tomber la république! On pourrait se croire quelques siècles en arrière au temps des favorites. Elle a perdu son gagne pain, elle essaie de faire main basse sur la rentrée littéraire dont elle a déjà encaissé 100.000 euros. Le prix du déshonneur. Elle s’était habituée à la vie de château.

Je ne suis pas insensible à sa souffrance, mais les gens bien traitent leurs affaires privés en privé. Nous n’avons rien à faire de ses problèmes. Question d’éducation.

Il faut saluer la décision de François Hollande de ne pas interdire la sortie du livre, comme Sarkozy l’avait fait en son temps à plusieurs reprises.

On se rappelle une autre époque, celle de Danièle Mitterrand et de sa dignité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans faits divers, politique, Poubelle | Laisser un commentaire

Le Brésil, l’imposture de la FIFA

Nous sommes en train d’assister à la Coupe du Monde au Brésil, un pays riche, mais au vu des conditions de vie de la majorité de sa population, faisant partie intégrante du tiers monde. D’un côté le foot, la fête montrée à des milliards de téléspectateurs et de l’autre les manifestations réprimées par des milliers des policiers. La honte pour nous tous mais en premier lieu pour les dirigeants de ces pays et surtout pour les énergumènes qui dirigent la FIFA.

Les dirigeants, parce que quand on leur exige huit stades, ils proposent douze. Ils ont poussé le cynisme Jusqu’à construire un stade à Manaus ou il n’existe aucune équipe de football! On imagine qu’après il servira pour planter les patates… Il aura coûte quand-même 800 millions d’euros!
Autant des pots de vin pour les intermédiaires. Et surtout pour la FIFA.
Ces stades devaient être assortis des TGV… Malheureusement les travaux n’ont même pas commencé! Après le Mondial comme personne va aller dans un stade ou on ne joue pas au foot… Le train sera oublié. Le jack pot pour certains que je ne peux pas nommer, mais que vous reconnaissez tous.

Mais nous sommes autant coupables, nous participons a la mascarade!
Les arbitres vont faire le nécessaire et il faudrait un miracle pour que le Brésil ne soit pas champion du monde. Nous avons tous entendu dire que si le Brésil gagne les brésiliens oublieront tout. La Croatie se rappellera peut-être d’un penalty qui n’a trompé personne, à part l’arbitre.

Publié dans Société, sport | Laisser un commentaire

Sotchi, à la gloire du tsar Putin

Sotchi-2014 – Les JO les plus chers de l’histoire, 36 milliards d’euros, soit dix fois le budget de l’Albanie et de la Moldavie réunies.(Le Matin)

Cette présentation aura une connotation éminemment politique. Nous essayerons de parler des conditions de travail des ouvriers qui ont oeuvré sur les sites olympiques, parfois proches de l’esclavage, de la corruption, des budgets qui ont explosé, de la paranoïa sécuritaire, du racisme et de l’homophobie, qui sont des pratiques étendues dans la Russie d’aujourd’hui.»(France télévision)

Entre nous, ça vaut vraiment la peine de faire ces jeux? Des milliers des personnes déplacées, la corruption au maximum et le président Putin qui essaie de devenir quelqu’un de fréquentable?.

Pour ça il a fait le nécessaire. Le président du CIO vient de faire toute sorte de compliments au président Putin.  Quand je vous dit que l’argent corrompt tout!

Pauvre russes. Ce peuple russe qui a toujours souffert. D’abord les tsars, après les communistes et pour finir la mafia.

 

Publié dans politique, sport | 1 commentaire